Déconfinement : fin des 10 km le 3 mai, confirme Attal

Un conseil de défense sanitaire s’est tenu ce mercredi 21 avril pour suivre l’évolution de la situation sanitaire et évoquer le calendrier du déconfinement progressif. Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a pris la parole à l’issue du conseil des ministres qui a suivi. “Le 3 mai, il est prévu que les restrictions de déplacement, et donc l’attestation, l’interdiction des déplacements inter-régionaux soient levées”, a-t-il déclaré. En revanche, le couvre-feu n’est pas concerné par cet allègement des restrictions et sera donc maintenu à 19 heures à compter du 3 mai. Gabriel Attal a aussi confirmé une réouverture progressive “ensuite, d’ici à l’été”, de “certaines terrasses, certains lieux de culture, et évidemment, des lieux, pour un certain nombre d’entre eux, fermés depuis un grand nombre de mois”. Le porte-parole a toutefois a précisé qu’il n’y avait pas de calendrier plus précis à ce stade. Selon lui, une territorialisation des mesures sanitaires reste une option envisageable. “Il n’y a pas de décision sur le sujet, mais c’est évidemment une option sur la table parmi d’autres.”

Les déplacements entre régions de nouveau autorisés à compter du 3 mai

Selon le calendrier de l’exécutif, une levée très progressive de certaines restrictions doit avoir lieu à partir de la mi-mai (certains médias, comme FranceInfo, parlent d’une date entre le 10 et le 20 mai, Le Point avance le 17 mai), avec notamment l’ouverture des terrasses de bars et restaurants (uniquement le midi dans un premier temps, croit savoir BFMTV), des musées et des commerces non essentiels. Des discussions sont actuellement en cours sur les mesures sanitaires qui doivent accompagner cette réouverture (QR code ou prise des coordonnées, jauge…). Selon ces mêmes sources, le chef de l’Etat pourrait prendre la parole lors d’une allocution pour préciser les modalités de déconfinement, peut-être la première semaine de mai.

Les salles intérieures des débits de boissons et lieux de restauration devraient encore attendre plusieurs semaines, ainsi que les cinémas, salles de concert et de théâtre et salles de sport. Pour les salles de concert, un concert test devrait se tenir à Bercy courant mai, selon le président du Prodiss, syndicat national du spectacle musical et de variétés, Olivier Darbois.

Les organisations professionnelles de l’hôtellerie-restauration ont proposé au gouvernement un calendrier avec :

  • L’ouverture des terrasses et celle des salles de petit-déjeuner des hôtels mi-mai
  • L’ouverture des salles de restaurant, des bars et cafés et des espaces extérieurs des discothèques fin mai,
  • Une troisième phase de retour à la normale mi-juin, avec une capacité d’accueil limitée pour les discothèques.

Les salles intérieures des débits de boissons et lieux de restauration devraient encore attendre plusieurs semaines

Mais ces ouvertures pourraient se faire à un rythme différent selon les régions, l’option d’un déconfinement territorialisé avoir la préférence du gouvernement. “Lorsqu’on envisage de lever un certain nombre de contraintes, il faut regarder la situation épidémique dans chaque territoire, la situation hospitalière et, de façon générale, le niveau de saturation des hôpitaux en France”, a affirmé le ministre de la Santé Olivier Véran lors d’un entretien au Télégramme ce lundi. Le ministre de la Santé a évoqué une baisse du nombre de cas, mais qu’il estime pour l’instant insuffisamment rapide et tranchée pour envisager des levées de restrictions à grande échelle. Il a appelé à “continuer nos efforts” et botté en touche quant à une éventuelle levée rapide du couvre-feu.

“Nous lèverons progressivement les restrictions début mai”, a de son côté indiqué Emmanuel Macron lors d’une interview accordée à la chaîne américaine CBS ce dimanche 18 avril. Lors de cet entretien, le président de la République a fait savoir que les membres de l’Union européenne planchaient “activement” à la conception d’un certificat sanitaire européen afin de “faciliter les voyages après la levée des restrictions entre les différents pays européens avec les tests et la vaccination”. Le chef de l’Etat a précisé que ce document aurait pour objectif d’attester que les voyageurs ont été vaccinés, qu’ils ont été immunisés après avoir été contaminés par le Covid-19, ou qu’ils ont passé un test PCR négatif. Le président de la République a également indiqué que les citoyens américains vaccinés ou détenteurs d’un test PCR négatif pourraient se voir proposer un “pass spécial”. Des discussions sont actuellement en cours avec la Maison Blanche, a fait savoir Emmanuel Macron, et les ministres concernés “parachèvent les discussions techniques”.

The post Déconfinement : fin des 10 km le 3 mai, confirme Attal first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu