“Tromperie aggravée” et “Blessures involontaires” : la RATP attaquée en raison de la qualité de l’air dans le métro

La qualité de l’air dans le métro est étroitement surveillée par la RATP depuis 1997 et ces données sont désormais accessibles au grand public. Pourtant l’association Respire juge que les mesures communiquées sont sous-estimées et mettent en danger la santé des usagers. C’est pourquoi celle-ci porte plainte contre la régie parisienne.

The post “Tromperie aggravée” et “Blessures involontaires” : la RATP attaquée en raison de la qualité de l’air dans le métro first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu